Baiedewissant2

Adhérer, cotiser ou renouveler

Cliquez ici !

 

20170819 Lettre N°46 Conclusions motivées Enquête PPR

La Commission d'Enquête a rendu son rapport en juillet.

2 documents, dans lesquels nous pouvons lire que les remarques émises par notre Association des Amis de la Baie de Wissant lors des différentes réunions avec les services de l'Etat depuis le début de la "concertation", et sur le registre de l'enquête publique, ont été enfin entendues, comprises, et suivies par la Commission d'Enquête !

Cliquez sur les liens ci-dessous pour lire :

> le rapport complet

> les conclusions.

L'avis de la Commission d'Enquête :

"Après avoir consulté l’ensemble des documents préalables à l’instauration de la servitude d’utilité publique sur les documents d’urbanisme, la commission d’enquête émet un avis favorable au projet, sous réserve de la prise en compte des quatre avis réservés développés dans ses appréciations. Elle souhaite la prise en compte des quatorze recommandations édictées en supra.

Elle regrette que le risque de l’érosion du trait de côte, évoqué par nombre de contributaires, n’ait pas été étudié concomitamment avec le risque de la submersion marine. Elle espère que le risque de submersion marine, qui peut d’ailleurs être aggravé par le recul très rapide du trait de côte, soit évalué sur l’ensemble du périmètre du littoral Boulonnais, pour en mesurer les aléas et les précautions à prendre qui doivent s’inscrire, tout d’abord, dans le respect de la loi Littoral, ce qui évitera ainsi, une exposition inconsidérée aux risques littoraux".

Ses 4 avis réservés : 

RESERVE 01 La commission émet un avis réservé sur la non prise en compte des nouvelles cotes techniques de la digue-perré de Wissant, imposant de ce fait un nouveau calcul des cotes de référence, sans attendre une nouvelle stabilisation du niveau bas de la plage, puisque le projet est calculé sur une érosion de 3m d’ici à trente ans, avant que les bases de l’ouvrage ne soient mises au jour. Elle est favorable à une simple modification du projet qui ne fera qu’améliorer son équilibre général.

RESERVE 02 La commission d’enquête rappelle que les règles les plus contraignantes s’appliquent, si elles sont clairement explicitées. Elle demande que cette mention soit indiquée dans le cadre du règlement, ce qui permettra de lever cette réserve.

RESERVE 03 La commission estime que la transformation d’un article du règlement qui s’impose en simple recommandation doit sortir du cadre réglementaire et apparaitre, sous un autre cadre extérieur à la partie réglementaire, sous le terme MESURES RECOMMANDEES.

RESERVE 04 Les dispositions d’une obligation réglementaire transformées en simple recommandation seront également appliquées aux zones urbaines classées en zonage bleu pour éviter une rupture d’égalité devant les charges publiques imposées par la servitude et après avoir constaté que les compensations en zone urbaine sont encore plus difficiles à établir dans ces zones plus restreintes avec des volumes d’eau importants.

Ses 14 recommandations :

R01 La commission, dans le cadre d’une commission mixte ad ‘hoc : État, Communauté de communes ou d’agglomération, communes et services d’instruction des permis de construire de mettre au point une cartographie lisible, recommande le croisement des règles de l’urbanisme, de la servitude d’utilité publique de l’urbanisme et des autres servitudes d’urbanisme éventuelles cartographiées dans un document de traduction de travail interne. Cette méthode facilitera l’instruction des services instructeurs.

R02 La commission d’enquête ne peut que recommander que, préalablement à la prochaine révision générale, soient recensés également les effets d’une éventuelle submersion marine après contrôle de l’état des ouvrages dans le cadre des Visites Simplifiées Comparées.

R03 La commission ne peut que recommander une prise en considération immédiate et urgente de ce phénomène, particulièrement intense, du retrait rapide du trait de côte.

R04 La commission recommande que les rencontres avec les maires ne se fassent plus majoritairement dans le cadre contraint des réunions collectives, mais sous la forme d’audits tels que la commission l’a exercée, avec ces principaux responsables de la sureté, de la sécurité et de la salubrité de leur commune qui sont très concernés par la problématique de la submersion et les servitudes d’utilité publique qu’ils admettent et demandent autre chose qu’une réponse administrative à leur préoccupation qui portent sur l’érosion ou d’autre thèmes .

R05 Il est souhaitable, qu’après la période riche en confection de dossier suivant la tempête XYNTHIA, il serait judicieux que, pour la prochaine révision générale, l’ensemble du littoral du PPRL du Boulonnais, fasse l’objet des mêmes dispositifs puisque la submersion marine par les vagues peut atteindre n’importe quelle partie basse et dunaire du littoral, les perrés ne protégeant que le trait de côte selon les gestionnaires du projet.

R06 La commission d’enquête recommande que les porteurs de projet rencontrent les services instructeurs des permis de construire, pour une mise au point de documents de travail communs, mettant en situation les différentes règles des urbanismes et des servitudes diverses comme les AVAP

R07 La commission d’enquête recommande aux maires du PPRL et particulièrement à ceux qui constatent une érosion extrêmement rapide de prendre contact avec le Conservatoire du Littoral pour demander une analyse, au cas par cas, aux fins d’établir un bilan couts/avantages intégrant la qualité des écosystèmes, la valeur paysagère et culturelle, la gestion des risques et les aspects financiers.

R08 La commission recommande que lors d’une révision générale la conjonction des aléas soit étudiée et elle estime que la hiérarchie des risques définie par les circulaires et guides qui ont suivi XYNTIA a privilégié la submersion marine, mais n’a pas exclu les autres, et qu’il aurait dû être accordé une attention particulière dans le cas exceptionnel et connu par de nombreux observateurs de cette priorité dans la baie de Wissant, au risque d’érosion et que ce risque a été abandonné, sans motivation particulière, dans l’arrêté de prescription de 2016.

R09 La commission recommande à monsieur le Maire de Tardinghen, en cas d’urgence, de prendre les dispositions d’interdiction d’habiter les immeubles, le stationnement des voitures et éventuelles caravanes, camping-cars et résidences mobiles sur l’ensemble du secteur des marais ainsi que l’occupation des huttes de chasse. Il pourra prendre ces dispositions, conformément aux articles du code général des collectivités territoriales explicités en supra, dans notre rapport d’enquête DOC.1/ 2 La commission recommande de contacter le Conservatoire du littoral pour voir les possibilités d’acquisition de cet espace naturel, difficilement défendable, contre la mer et les quelques maisons isolées dans le cadre de ses missions.

R10 Les arguments de monsieur GRAS doivent être entendus et examinés par la municipalité concernée, ainsi que les autres personnes qui le seraient également.

R11 La commission recommande que pour la prochaine révision générale soient examinés les effets sur les différents estuaires des fleuves côtiers l’ensemble du périmètre du Boulonnais.

R12 La commission recommande de prendre en compte la limite de salure des eaux dans les deux documents PPRL et PPRI

R13 La commission recommande que les clapets anti-retours soient mis en place en sortie d’exutoire pour les exutoires situés en dessous des cotes de référence du PPR, soit pour ceux existant, démunis de ce dispositif, et pour ceux à poser dans les communes de Wimereux et Wimille. Les pompiers seront soulagés en cas d’inondations de caves, qui sont récurrentes. Elle demande que cette disposition indispensable soit repérée sur les sorties d’émissaire, désignées par la cartographie du plan communal d’assainissement pluvial.

R14 La commission recommande une réelle collaboration entre les services techniques de l’Ètat et des collectivités territoriales pour aboutir à des outils combinés performants et des procédures bien établies.

 

20170722_Notre AG vue par la Voix du Nord

Pour les Amis de la baie de Wissant, les accès à la plage doivent absolument être améliorés

Réunie samedi en assemblée générale, l’association des Amis de la Baie de Wissant a fait de l’amélioration des accès à la plage son nouveau cheval de bataille. Elle est aussi longuement revenue sur les problèmes d’érosion.

Par Emmanuelle Dupeux | Publié le 23/07/2017 mis à jour à 8h40

 

Pas de vraie concertation

«  Avec entre 250 et 300 membres, nous sommes une des plus grosses associations locales  », a d’emblée souligné Alain Toulemonde. Les Amis de la Baie de Wissant, dont l’un des objectifs principaux est de participer à la protection du site et des habitations de la commune, s’estiment donc incontournables… mais ils ont l’impression de ne pas être écoutés. Par exemple s’agissant du recul du trait de côte et de l’élaboration du Plan de prévention des risques littoraux par les services de l’État. «  Nous avons posé plusieurs questions qui n’ont pas eu de réponses satisfaisantes. Il n’y a pas de réelle concertation lors des réunions  ». L’enquête publique est terminée, l’instruction close. L’association communiquera sur l’arrêté préfectoral qui sera publié l’automne prochain.

 

Erosion : une réunion à ne pas manquer

Toujours en matière d’érosion et d’évolution du trait de côte, les Amis de la Baie regrettent de ne pas avoir été informés des résultats d’études importantes menées par l’État fin 2016 : évolution des fonds marins, mesures des courants dans la baie et autour du Banc à la ligne…

Des sujets qui seront par contre exposés en toute transparence par l’Université du littorale (projet Cosaco) lors d’une réunion organisée samedi 25 novembre à 10h à Wissant. L’association encourage les habitants à y venir nombreux.

 

Quid du réensablement ?

Bilan en demi-teintes à propos des travaux d’urgence de la dune d’Aval. Le sable du réensablement réalisé l’an dernier «  est en majorité reparti, les ganivelles et les oyats ont été emportés par les vagues ». Cela étant, le sable s’est maintenu au niveau des pieux et le haut de la dune s’est stabilisé… «  Si rien n’avait été fait, la dune aurait encore reculé.  » L’association attend maintenant avec impatience le réensablement massif de la baie, prévu en 2018.

Scoop : le maire serait prêt à débloquer des fonds pour mettre en place dès cet automne un dispositif de protection du pied du perré et de la dune d’Aval, par remontée de sable depuis le bas de la plage lorsque nécessaire. « Essayons de pousser cette opération !  » Une mesure en effet importantepour l’attractivité touristique de la station. «  C’est important de retrouver une bande de sable sec permanente.  »

 

Les usagers seraient en danger

Pour l’association, la sécurité des usagers de la plage n’est plus assurée. Devant la dune d’Aval, les accès sont inexistants. Mal en point, l’escalier sud (en bois) n’est toujours pas réparé. Plus d’accès non plus au niveau du parking des Oyats. Quid du sauvetage d’un promeneur qui ferait un malaise sur la plage sud  ? Et si un accident majeur survenait un jour dans la Manche ? La sauvegarde «  de 20m2 d’oyats est-elle plus importante que la création d’un accès  » pour les sauveteurs ? Par ailleurs, l’accès à la plage par la rampe piétonne serait «  impraticable par les mères de famille avec poussette et les handicapés  » (eau à mi-cuisses et sols glissants). Une lettre ouverte va être envoyée au maire pour qu’il améliore les accès à la plage.

 

20170705_Le village de Wissant perdrait-il son âme ?

1 - Le musée "André Citröen" se sépare de l'essentiel de ses voitures anciennes, lors de la vente aux enchères du 9 juillet 2017 ! surprised

 

 

2 - La Fête du FLOBART aura lieu sans la Fédération du Patrimoine Maritime !

La fête du flobart à Wissant aura lieu sans la Fédération du Patrimoine Maritime !

« La Fête du flobart est pour la première fois sous l’entière responsabilité de l’association Flobart des 2 caps. » Après le coup de tonnerre de l’année dernière et la décision du maire, Bernard Bracq, d’annuler la traditionnelle fête wissantaise par mesure de sécurité, Michel Coenen, le président de l’association, veut le retour d’une manifestation « recentrée sur les traditions ». Le rendez-vous est donc fixé les 26 et 27 août 2017, au Conservatoire des flobarts situé chemin du Moulin. Un espace clos qui fait croire à Michel Coenen que les autorisations préfectorales seront plus faciles à obtenir, « puisque la sécurité y est plus facile à organiser ». Le hangar implanté sur le terrain sera vidé pour y accueillir les visiteurs et les stands. « On aura deux accès sécurisés par des bénévoles. Lacapacité du lieu est de 800 personnes, dont 400 dans le hangar.»
Le hangar implanté sur le terrain sera vidé pour  y accueillir les visiteurs  et les stands. 
Pour autant, l’association n’entend pas renoncer au défilé de flobarts le dimanche et renoue même avec la bénédiction et la mise à l’eau de bateaux en présence de public. « C’est une année charnière pour la fête », reconnaît Michel Coenen.
LA JAVA À RAOUL DE LA PARTIE
« Quand on a été sollicités, on n’a pas hésité une seconde. » Arnaud Delbarre, le fils d’Arnaud de Godewaersvelde a des souvenirs plein la tête à bord des flobarts, «mon père était très proche des pêcheurs de Wissant. C’est un patrimoine unique au monde qu’il faut préserver. » Le Raoul Band, collectif qui rassemble huit membres dont deux chanteuses, proposera donc le samedi soir, un concert gratuit autour des titres de Raoul. «La mairie de Wissant fournira d’ailleurs la scène et nous avons demandé une subvention communale pour relancer la fête. Reste à convaincre tous nos élus locaux de l’intérêt de maintenir une telle tradition », termine Michel Coenen.
Arnaud Delbarre, fils de Raoul et Michel Coenen, président des flobarts des deux caps vous donnent rendez-vous fin août à Wissant !
 

3 - Le sujet de la descente à bateaux s’enlise avant le début de la saison

À l’approche de la pleine saison estivale, qu’en est-il de la descente à bateaux de Wissant, construite lors du chantier de la nouvelle digue ? Cette descente qui pose tant de problème aux plaisanciers.

La Voix du Nord Par Marie-Caroline Debaene | Publié le 24/06/2017

 

Les plaisanciers s’enfoncent au bas de la descente depuis sa création. La mairie ne trouverait pas de bureau d’études pour réaliser une étude de faisabilité...

La rampe à bateaux de Wissant, conçue en 2015, au pied de la dune d’Amont (côté nord), lors du chantier de la nouvelle digue, est un vrai casse-tête. Les embarcations s’enfoncent dans le sable. Une vraie galère que dénonce, entre autres, l’association Les Flobarts des 2 Caps depuis l’été dernier. Dans notre édition du 4 août 2016, Michel Coënen, président de l’association, précisait : «  Avant, la rivière d’Herlen arrivait au pied de la descente donc on avait toujours du sable mouillé. Aujourd’hui, nous avons du sable fin. Tout le monde s’enlise. Nous avions déjà le même problème l’an dernier. Rien n’a été fait.  »

Étude de faisabilité

L’assistant à maîtrise d’ouvrage, qui avait été mis en cause par les détracteurs, dit n’avoir rien à se reprocher, et ne veut plus entendre parler de cela sous peine de sévir juridiquement.

En février, lors d’un conseil municipal, l’opposant Pierre-Édouard Davies, avait sollicité une délibération pour lancer une étude de faisabilité pour cette rampe. Elle avait été votée à l’unanimité pour permettre au maire de faire appel à un maître d’œuvre. Et depuis, que s’est-il passé ?

« Pas de solution pour le moment »

Contacté cette semaine, le maire, Bernard Bracq, nous a expliqué avoir essuyé deux refus de deux bureaux d’études et deux autres n’auraient même pas répondu. «  Il faut trouver une solution car la descente ne satisfait pas ces messieurs. On va continuer à gratter, mais pour le moment, il n’y a pas de solution.  » Pour l’heure, aucun appel d’offres et donc aucune publicité officielle n’a pourtant été faite.

Notre association avait déjà alerté à ce sujet l'an dernier. Cliquer ici.

20170628_CORIMAT_La vulgarisation...en marche !

Le réseau des acteurs de la prévention et de la gestion des risques littoraux

CORIMAT s’appuie sur le partage des connaissances et des expériences en réseau. Il propose de nombreux outils didactiques permettant de diffuser de l’information et de bonnes pratiques en matière de gestion des risques littoraux.

N’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les lettres d'nformation !

Cliquez ici pour accéder au site de cet organisme, émanation de l'EUCC Atlantique.

Cet article est proposé par GEODUNES

20170603_Vague alarme_Protéger notre littoral

Voici un documentaire "Vague alarme, protéger notre litoral" filmé le week end dernier à Wissant, et qui traite de l'érosion.

A voir et à revoir :

http://www.weo.fr/video/59945/

 

20170520_Soutenons le renouvellement du Grand Site des 2 Caps !

Soutenez le renouvellement du label du Grand Site de France des 2 Caps en cliquant ici !

 

20170421_Magnifiques reportages de "DRONE LITTORAL"

20170418_Lettre N°38_Réunion publique concertation PPR littoraux

Le PROJET de PLAN de PREVENTION des Risques Littoraux du boulonnais est présenté à la population ce :

Jeudi 20 avril à 18 heures en salle des Fêtes de Wissant.

La présentation en sera faite par le Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Si l’expression « concertation » veut encore dire quelque chose, participez pour donner vos remarques et avis !

Pour rappel ci-dessous ce que notre association a déjà fait remarquer lors de la dernière réunion de juin 2016 :

__________________________________________________

Notre compte-rendu de réunion du 28 juin 2016.

 

Présents : Monsieur le Sous-préfet, la DDTM Boulogne : MM. Hennebelle, Prudhomme, Brimeux, et Arras : Maury, les maires de Tardinghen, Wissant, Wimereux et Audinghen.

 

20170412_Lettre N° 37

 Le saviez-vous ?

 L’association « Amis de la baie de WISSANT » c’est :

  • 350 membres ayant cotisé, plus 120 conjoints et 80 enfants majeurs.
  • 150 personnes présentes aux Assemblées Générales. Celle de 2016 ayant été suivie d’une sympathique « auberge wissantaise »
  • une Page FaceBook « aimée » par 520 personnes,
  • un compte Twitter ayant déjà près de 200 abonnés,